Le Roquestor, le magazine du village de Roquetoire

Le compostage individuel

ImprimerEnvoyer

Le compostage individuel : pourquoi pas chez vous ?

Le compostage individuel est une excellente manière de limiter la production de déchets organiques et d’éviter ainsi leur mise en décharge. Les déchets organiques représentent près de 50 % du poids ou le tiers en volume de notre poubelle ménagère.

Composteur réalisé par l’Association Récup’Aire à Aire-sur-la-Lys.
Dimensions : 120 cm de longueur, 90 cm de hauteur et 60 cm de largeur.

Qu’est-ce que le compostage ?

Le compostage est la décomposition naturelle des matières organiques. Par « organique », on entend « relatif aux plantes ».

Le composteur est tout simplement un contenant spécial permettant d’accélérer le processus naturel de décomposition. Le composteur peut réunir les conditions nécessaires à la décomposition naturelle : air, humidité adéquate, chaleur, matières organiques et micro-organismes présents de façon naturelle. A mesure que les micro-organismes mangent et dégradent les déchets organiques, ils produisent de la chaleur et du compost.

En vous associant à la nature, vous pouvez transformer vos déchets de cuisine et de jardin en compost et vous en servir pour la terre du jardin, de la pelouse et des plantes d’intérieur.

Pourquoi faire du compostage à domicile ?

  • C’est bon pour l’environnement.
  • Cela peut réduire le volume de vos déchets à 25 %.
  • Cela vous donne un produit organique riche pour nourrir votre pelouse et vos plantes qui remplace les engrais et réduit le besoin d’eau.

Comment débuter ?

Installer le composteur sur un terrain solide et bien drainé. Choisissez un endroit pratique partiellement ensoleillé, près d’une porte, sur le côté ou à l’arrière de la maison.

Comment entretenir le composteur ?

Tant que le composteur contient des matières organiques, la décomposition suit son cours. En aidant un peu, vous pouvez accélérez le processus.

La décomposition exige de l’air. Tournez ou piquez le contenu du composteur chaque semaine pour que l’air pénètre. Le contenu du composteur doit être comme une éponge humide (mais non mouillée). S’il est trop sec, arrosez-le et ajoutez-y des restes de fruits et de légumes plus mous. S’il est trop mouillé, tournez-le plus souvent et ajoutez des matières organiques sèches comme des feuilles.

Faites participer toute la famille aux soins et à l’alimentation du composteur, et bientôt, cela deviendra une habitude.

Que doit-on déposer dans le composteur ?

OUI NON
restes de fruits et légumes du fumier d’animaux domestiques et litière de chat
sachets de thé viande, os et gras
coquilles d’œufs produits laitiers
moutures et filtres de café huile ou aliments huileux
coquilles de noix plantes malades ou infestées d’insectes
cendres de bois couches et produits hygiéniques
émondes de plantes cendres de barbecue
feuilles sèches oeufs
paille poissons et fruits de mer
poils d’animaux et cheveux  
copeaux et charbon de bois, sciure de bois  

Quand le compost est-il prêt ?

Le compost peut être prêt en trois mois environ, tout dépend des conditions. Un endroit ensoleillé activera le compostage. Le compost est prêt quand il ressemble à de la terre ayant une texture granuleuse, et que les matières sont à peine reconnaissables.

Le compost dont certains morceaux ne sont pas tout à fait décomposés peut très bien être utilisé dans le jardin. Vous pouvez prévoir au moins deux récoltes de compost.

Où se procurer un composteur ?

 

Vous pouvez vous procurer un composteur moyennant la somme de 10€ auprès de la Communauté de Communes du Pays d'Aire. 

 

alt