Le château de la Morande

ImprimerEnvoyer

Le château de la Morande

Il a été élevé par le marquis de Lully au début du XVIIIe siècle puis acquis par Guillaume Marcotte, écuyer et secrétaire du roi qui prit le nom de seigneur de Roquetoire. Ce sont toujours ses descendants qui en sont les propriétaires.

Peu habité à partir de 1890, le château fut occupé par un état-major portugais durant le 1er conflit mondial puis loué à la baronne Dard dans les années 20. Endommagé par les pillages et les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, le château fut restauré en 1950 (le gros-œuvre uniquement).

Depuis plusieurs années, le descendant, M. Seydoux, a entrepris des travaux de restauration. A ce propos, le château a subi une transformation plutôt insolite. En effet, en 1840, les propriétaires avaient voulu ajouter un deuxième étage tout en conservant le toit d’origine mais l’équilibre général était par conséquent rompu. C’est pourquoi les descendants choisirent de revenir à la situation initiale en supprimant cet étage. Pour ce faire, une entreprise d’Isbergues, sous la direction d’un architecte de Saint-Omer, a mis en place un système de vérins qui soutenaient le toit et on a pu ainsi enlever progressivement les parties de l’étage et faire descendre la charpente à son niveau d’origine. Le matériau principal utilisé pour construire le château est la pierre blanche.

A noter : les façades, la toiture ainsi que 3 pièces du château sont inscrites à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques.